Magnitude


Définition de la magnitude

La magnitude est une mesure logarithmique de la luminosité d’un astre. Par définition, une différence de cinq magnitudes correspond à un rapport de luminosité de 100. Plus la magnitude est élevée, moins l’astre est lumineux. La relation exacte donnant le rapport des luminosités L1 et L2 de deux astres selon leurs magnitudes M1 et M2 est la suivante.

(M1 – M2)  =  -2,5.X.log10(L1./.L2).

La magnitude apparente est la magnitude de l’astre vue à partir de la Terre.
La magnitude absolue est la magnitude apparente qu’aurait l’astre s’il était placé à une distance de référence de 10 parsecs, soit 32,62 années-lumière.

Magnitude apparente visuelle de l’étoile.

Magn. mV

Magnitude absolue de l’étoile.

C’est la magnitude apparente visuelle que prendrait l’étoile si on la plaçait à une distance de 10 parsecs ou 32,6 années-lumière.
notation : Magn. M

Indice de couleur de l’étoile.

L’indice de couleur est égal à la magnitude photographique B moins la magnitude visuelle V.
notation : Coul. B – V

Exemples

Voici par exemple les magnitudes apparentes mV de quelques astres connus:

  • Le Soleil : mV = -26,7 (magnitude absolue = +4,82);
  • La Lune (pleine) : mV = -12,7;
  • Vénus à son maximum d’éclat : mV = -4,6;
  • Jupiter à son opposition : mV = -2,3
  • Sirius (l’étoile la plus brillante) : mV = -1,44;
  • l’étoile Polaire : mV = +1,97;

Les étoiles les plus faibles à l’œil nu : mV = +6,5.

La magnitude visuelle mV est mesurée à travers un filtre jaune, tandis que la magnitude mB est mesurée à travers un filtre bleu.

Documentation Michel Ménard SEPTEMBRE 2009 – Référence Coelix

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *