Compte rendu Nuit des étoiles 2013


Affiche de la nuit des étoiles 2013

La 23ième Nuit des Étoiles, manifestation nationale à laquelle notre cercle d’astronomes amateurs participe, vient de se terminer. Comme tous les amoureux pratiquants, nous avons accueilli les familles des petits aux grands. Tous pour assouvir en partie, bien sûr cette curiosité que les médias en s’appuyant sur les découvertes de nos chercheurs astronomes, astrophysiciens nous révèlent.
Alors sur la petite commune de Clavette en Charente Maritime nous avons trouvé un terrain herbeux à l’abri des lampadaires, nous avons installé nos télescopes en direction du ciel, pour offrir une soirée ludique aux familles, balade céleste…
En fait une soirée découverte alliant le commentaire scientifique au rêve dû aux vœux exprimés au passage de chaque étoile filante, mais aussi au regard de ces galaxies lointaines si mystérieuses dont l’image portée par la lumière qui vient s’inscrire sur notre pupille et qui est partie alors que l’homme n’était peut-être par encore apparu sur notre terre.
À cette soirée, où beaucoup de vacanciers se sont joints, en particulier ce jeune couple de parisiens émus et émerveillés de découvrir la voie lactée qu’à Paris l’éclairage urbain leur interdit, et qui sont restés avec nous jusqu’à la fin vers deux heures du matin.
Nous, astronomes amateurs, ressentons un véritable bonheur de voir des personnes venir vers nous, l’œil interrogateur heureux d’unir la connaissance au rêve devant le spectacle poétique que nous offre le ciel.

 

 

 

Album photo

 

 

Voici pour prolonger notre bonheur un extrait d’une magnifique poésie d’Alfred de Musset sur les étoiles :

Pâle étoile du soir, messagère lointaine
Dont le front sort brillant des voiles du couchant,
De ton palais au sein du firmament,
Que regardes-tu dans la plaine?
Que cherches-tu sur la terre endormie?
Mais déjà, vers les monts, je te vois t’abaisser;
Tu fuis, en souriant, mélancolique amie,
Et ton tremblant regard est près de s’effacer.
Étoile, où t’en vas-tu dans cette nuit immense ?
Où t’en vas-tu si belle à l’heure du silence.

Extrait du Saule, Alfred de Musset

 

Texte et recherche de Michel Paquet, au nom du club des astronomes amateurs de Clavette

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.