L’astrolecteur du mois (janvier) 2


Bonjour à tous.

Nous allons donc comme promis commencer à alimenter le coin culturel de notre site. Ce mois-ci, c’est Jean qui s’est proposé et nous a préparé deux fiches de lecture pour démarrer sur les chapeaux de roues. Il est donc notre premier d’une longue lignée d’un nouveau genre : les « astrolecteurs du mois ».

Retrouvez donc ces fiches de lecture en suivant les liens ci-dessous :

 

Vous pourrez également découvrir une nouvelle rubrique dans le cercle culturel : L’astropoésie.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “L’astrolecteur du mois (janvier)

  • Paquet Michel

    Je vois que Jean a choisi :Face à l’univers de Trinh Xuan Thuan. Félicitations, c’est un de mes astrophysiciens préférés pour la Littérature astronomique. Il est entre autres l’auteur du DICTIONNAIRE AMOUREUX DU CIEL ET DES ETOILES magnifique oeuvre descriptive de notre univers.J’ai beaucoup aimé toujours de Thuan :LE COSMOS ET LE LOTUS où il réfléchit par quel mystère le langage mathématique, pure création de l’esprit humain, se révèle-t-il aussi performant pour nous décrire les phénomènes physiques, de l’infiniment petit à l’infiniment grand? S’il existe un ordre du monde, ce que nous en disent la physique quantique et la théorie de la relativité est-il compatible avec ce qu’enseigne le bouddhisme?
    Comme son nom l’indique Trinh Xuan Thuan est né au Vietnam à Hanoï issu d’une famille de lettrés imprégnée de traditions bouddhiste et confucéenne, il a reçu une éducation française puis une formation scientifique américaine. Tout ceci explique son oeuvre très riche dans l’analyse scientifique de l’astronomie adossée à la philosophie confucéenne qu’il tient de sa famille indochinoise.

  • Paquet Michel

    Je vois aussi qu’une nouvelle rubrique est née sur notre site et c’est très heureux, sincèrement félicitations à celui qui l’a proposée.

    Sauf que, après m’être précipité pour voir, j’ai été surpris que sur un site d’astronomie qui n’a pas d’orgueil particulier c’est vrai,
    se laisse surprendre par une contrevérité scientifique. Car enfin voyons en physique qui plus est en astrophysique l’ INFINI n’existe pas !
    C’est ce qu’enseigne l’Astrophysicien Christian Magnan Chercheur au Collège de France qui a travaillé à l’institut d’astrophysique de Paris et enseigné à l’université de Montpellier.

    Christian Magnan explique:
    L’infini n’est pas un nombre du tout, et c’est ce qui le rend inapte à décrire la réalité, parce que la science du réel est fondée sur la mesure, et que toute mesure se traduit par un nombre…

    On peut se demander dit-il pourquoi le point de vue que j’exprime ici sur l’infini est si inhabituel. M’accordera-t-on au moins que l’utilisation de cet infini en physique ne semble pas aller de soi ? Mais alors, pourquoi n’existe-t-il aucune critique « officielle » de l’infini ? Pourquoi le débat a-t-il été et reste-t-il complètement occulté ? Répondre serait une autre histoire. Disons seulement que voir l’homme se bercer de l’illusion de l’infini conduit à se demander pourquoi il s’épuise en vain à nier et renier la finitude constituant l’essence de son être.

    <>

    Christian Magnan
    Collège de France, Paris
    Université de Montpellier II

    Je vous conseille de lire ce magnifique livre de Christian Magnan: Le Théorème du jardin aux éditions amds .